Menu
ACCUEIL
  • entete blogue

Travailler pour un établissement durable dans la région

mercredi, 23 septembre 2015.

DanikOconnorQu’est-ce que je fais? Je travaille pour la région. Voilà la façon la moins compliquée que j’ai trouvé pour expliquer mon rôle de coordonnateur de la Stratégie d’établissement durable des personnes en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine. Ce travail consiste à livrer au quotidien une bataille à la baisse démographique qui nous affecte. Mon emploi est très stimulant. Il m’amène à bien comprendre le phénomène qui sévit et à développer des actions qui sauront renverser la tendance.

Déjà, la situation est beaucoup moins inquiétante qu’elle ne l’était à la fin des années 1990. Différentes organisations se sont attaquées à la problématique à partir de 2002 et le travail régional a porté ses fruits. Cependant, le vieillissement de la population entraine une décroissance naturelle. De plus, une nouvelle tendance nord-américaine fait en sorte que les jeunes âgés de 20 à 40 ans ont de moins en moins tendance à changer de région. Le défi est donc davantage d’attirer de nouvelles populations!

Et une fois établi dans la région, il faut s’assurer d’avoir les conditions afin que les nouveaux arrivants demeurent ici longtemps. C’est précisément ce que nous entendons par établissement durable. Au fil des années, nous avons développé une série d’actions pour faciliter l’accueil et l’intégration de ceux-ci dans notre belle région. Les comités d’accueil des nouveaux arrivants sont les plus connus. Les résultats sont d’ailleurs intéressants, car nous savons maintenant que la Stratégie mise en place pour un établissement durable fonctionne. Une recherche réalisée auprès d’une large cohorte de nouveaux arrivants nous indique que 75 % de ceux-ci s’établissent pour une période de 2 ans et plus.

Pourquoi une stratégie régionale? Sachez d’abord qu’il existe de telles stratégies depuis 2004. Assez rapidement, il est apparu que l’enjeu de la démographie nécessitait d’être travaillé en équipe, et non pas chacun dans son coin de la région. Nous avons besoin d’une force de frappe pour concurrencer les autres régions du Québec qui, elles aussi, mettent les bouchées doubles pour attirer des travailleurs qualifiés. Alors nos campagnes promotionnelles et nos activités de recrutement vendent la région, parce que ce qui intéresse en majorité les personnes que nous rencontrons c’est la région. Et ce n’est pas à négliger, il est aussi beaucoup plus facile de coordonner des projets comme le programme d’aide financière pour les stages d’études à l’échelle régionale. Pour avoir du succès, il faut une cohésion régionale, une complémentarité avec les organisations sur le terrain (Place aux jeunes et les services d’accueil des nouveaux arrivants) et une excellente connaissance de la démographie.

Quel est l’avenir démographique de la région? Les projections des démographes pour la période de 2000 à 2015 prévoyaient une baisse de la population importante en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine. Beaucoup de gens se sont affairés à faire mentir ces prédictions. Il en va de même aujourd’hui. Toutefois, je vous dirais que les succès à venir dépendront aussi beaucoup de la volonté du milieu à reconnaitre la démographie comme un enjeu primordial et à y accorder les ressources que cela nécessite. Je vous laisserais donc sur une analogie qui résume bien ma pensée : la population sur un territoire donné, c’est comme le carburant dans un véhicule. Vous pouvez croire que certaines autres pièces sont plus importantes, mais en réalité, même le véhicule le plus performant n’avancera pas d’un pouce sans carburant!

Danik O’Connor
Coordonnateur
Stratégie d’établissement durable des personnes en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

b emplois
b stage
b aide finance
b infolettre
b twitter bas
b facebook bas
b youtube bas
b instagram bas
b google bas
b linkind bas
b blogue
b vivez region

Stratégie d'établissement de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine 2017 | Crédits