Menu
ACCUEIL
  • CARROUSEL CAMPAGNE ESTIVAL fille 1920x309
  • CARROUSEL CAMPAGNE ESTIVAL MONTAGNE 1920x309
  • CARROUSEL CAMPAGNE ESTIVAL PECHEUR 1920x309
  • entete iles
  • entete kite surf
  • entete gars chien
  • entete fille cheval
  • entete fille enfant
  • entete famille
  • entete ski

Portraits de nouveaux arrivants

La Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine ont accueilli près de 9 000 nouveaux arrivants depuis 2012. Des gens formés qui travaillent et se sentent bien intégrés dans leur nouveau milieu. Des gens originaires de la région, d’ailleurs au Québec et au pays ainsi que d’ailleurs dans le monde. Ces personnes qui ont choisi de #VivreAutrement chez nous participent au développement de la région par leur travail, leur entreprise, leur implication, etc. Découvrez-les! Ils habitent peut-être près de chez vous!

Si vous vous êtes établis dans la région récemment, présentez-nous votre parcours en remplissant ce formulaire.

Retour à l'essentiel

mercredi, 16 novembre 2016.

Retour à l'essentiel

Jessica Harvie est revenue s’établir dans ses Îles natales à l’hiver 2014. Elle a pu compter sur le Programme d’aide financière aux entrevues; ce coup de pouce lui a permis d’être embauchée et de concrétiser son projet de revenir en région!

Se bâtir un chez-soi dans un milieu qu'on aime

jeudi, 03 novembre 2016.

Se bâtir un chez-soi dans un milieu qu'on aime

En janvier 2012, Émilie LeBlanc Laberge, originaire de Montmagny, a effectué un stage de 8 mois en Gaspésie. En mai 2013, elle s’est installée pour de bon à Petite-Vallée. Pour elle, vivre autrement en Gaspésie, c'est « découvrir, lors de chaque randonnée, un nouveau sentier, un nouveau point de vue, un nouveau terrain, un nouveau rocher... comme si le territoire se renouvelait sans cesse sous nos yeux. »

Avoir un impact réel dans sa communauté

mercredi, 26 octobre 2016.

Avoir un impact réel dans sa communauté

Shea McGuinness et Mathieu Boulanger ont quitté Montréal en août 2015 pour s’installer à New Carlisle. Elle est enseignante, il est évaluateur et estimateur en bâtiments. Les emplois qu'ils occupent leur permettent de participer à plusieurs projets d'envergure dans la région ainsi qu’au développement de leur communauté. Que diraient-ils à une personne qui songe à venir s’établir en Gaspésie ou aux Îles-de-la-Madeleine? « C'est l'une des meilleures décisions que nous avons prise dans notre vie. »

En contact avec la nature au quotidien

mercredi, 05 octobre 2016.

En contact avec la nature au quotidien

Camille Moulin Langevin est revenue vivre à Gaspé après huit années passées à Montréal. « Étant originaire de Gaspé, j'avais une bonne idée de ce qui m'attendait en revenant. Par contre, j'ai été surprise du dynamisme continuel qui s'était mis en place. D'un point de vue culturel, sportif ou événementiel, il est difficile de ne pas être satisfait de l'offre de services que les différents organismes ont mis en place tout au long de l'année. »

Prendre le temps et vivre, simplement!

mercredi, 28 septembre 2016.

Prendre le temps et vivre, simplement!

Originaire du Bas-St-Laurent, Andréanne Laplante a découvert la Gaspésie il y a 5 ans grâce à son conjoint. Maintenant installée à Bonaventure, elle est tombée en amour avec la mer et la rivière Bonaventure. Orthopédagogue de formation, Andréanne a pu bénéficier du programme d'aide financière Mon stage d'études en région pour faire son dernier stage ici et connaître son futur milieu de travail.

Un endroit vivant et en pleine ébullition

jeudi, 22 septembre 2016.

Un endroit vivant et en pleine ébullition

Amélie Nadeau est originaire de Gatineau, en Outaouais. En 1998, elle a quitté le Canada pour aller travailler au Vietnam, en Chine, en République Tchèque et en Thaïlande. Depuis août 2015, Amélie est installée à Bonaventure. Pour elle, vivre autrement en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, c’est « retrouver ce qui est important dans la vie; sourire aux autres, l'entraide, les gestes gratuits qui font plaisir, les couleurs de la nature, les odeurs de l'automne et de la mer. »

Relever des défis à la hauteur de ses aspirations

mercredi, 14 septembre 2016.

Relever des défis à la hauteur de ses aspirations

Après avoir complété un baccalauréat en communication publique et travaillé à l'extérieur de la région, Catherine Miousse, originaire de Carleton-sur-Mer, est revenue au bercail au printemps 2013 pour s'installer à Maria. « Depuis que je suis de retour dans ma région, j'ai toujours eu des défis professionnels très stimulants avec des employeurs qui me font confiance. »

Grandir dans un autre environnement

mercredi, 07 septembre 2016.

Grandir dans un autre environnement

Nathalie Castro et Miguel Angel Alas Menjivar, originaires du Chili et du Salvador, ont quitté Montréal en juillet 2015 avec leurs trois enfants pour s’établir à Cap-au-Renard, en Haute-Gaspésie. La fraîcheur, l’air salin, le calme et le sentiment de liberté les ont attiré dans notre région afin que leurs enfants puissent grandir dans un autre environnement.

De nouvelles connaissances, de nouveaux apprentissages

jeudi, 18 août 2016.

De nouvelles connaissances, de nouveaux apprentissages

En mars 2015, alors que les vagues de la baie des Chaleurs étaient encore cristallisées par l’hiver rigoureux, Christine Pelletier est arrivée à Bonaventure. Avec un baccalauréat en kinésiologie et une maîtrise en ergothérapie en poche, elle s’est installée en Gaspésie afin d’être près à la fois de la forêt et de la mer.

En symbiose avec la nature

mercredi, 03 août 2016.

En symbiose avec la nature

Marie-Pier Arsenault est revenue dans sa ville natale, Bonaventure, à l’hiver 2015, après avoir étudié en foresterie et habité à plusieurs endroits au Québec. Pour elle, vivre autrement, c’est vivre en harmonie avec la mer, la rivière, la forêt et ses montagnes.

Vivre à un rythme plus humain

mercredi, 27 juillet 2016.

Vivre à un rythme plus humain

Arielle Paiement souhaitait vivre autrement. Elle et son conjoint, Vincent Blouin, originaires de Montréal et de Chambly, se sont installés à Bonaventure pour vivre à un rythme plus humain et s’impliquer dans des projets communautaires.

Accueillir le changement

mercredi, 20 juillet 2016.

Accueillir le changement
Photo : Jean-Michel Duclos.

À la fin de l’été 2014, une « palabre » a circulé à l’effet que Nathaël Molaison revenait s’établir aux Îles. L’été suivant, il s’y installait! Après avoir effectué des études en littérature et en cinéma à Québec, il est revenu à Cap-aux-Meules avec l’intention de redonner une place de choix à l’écriture dans sa vie.

Un petit quelque chose d'unique

mercredi, 13 juillet 2016.

Un petit quelque chose d'unique

Parfois, un coup de cœur est plus fort que tout. Marie-Ève Bégin et Mathieu Harton, qui habitent à St-Siméon, sont arrivés dans la région à l’été 2010. « S'établir en Gaspésie allait de soi. Sans même peser les pours et les contres, nous avons décidé de faire le saut! ».

Une joie de vivre

jeudi, 07 juillet 2016.

Une joie de vivre

Christine Pilon et son mari, originaires de Vaudreuil-Dorion et de Châteauguay, se sont établis à Havre-Aubert en mars 2014. Pour Christine, « il fait bon vivre aux Îles-de-la-Madeleine, sans trafic et sans stress, avec l’air de la mer et le vent ».

Laisser s’épanouir son plein potentiel

mercredi, 29 juin 2016.

Laisser s’épanouir son plein potentiel

Émilie Bourque Bélanger est native de Sherbrooke et a grandi en banlieue de Montréal. Elle a visité plusieurs continents, mais c’est en Gaspésie qu’elle a posé sa valise pour de bon, parce qu’elle s’y est sentie chez elle. Établie à Chandler, elle est maintenant la directrice générale de Nova Lumina.

La mixité de l'agriculture et du milieu marin

mardi, 21 juin 2016.

La mixité de l'agriculture et du milieu marin

Après avoir habité pendant 24 ans à Montréal, c’est le théâtre qui a amené Christophe à découvrir notre coin de pays. Originaire de Le Mans, en France, il s’est installé dans la Baie-des-Chaleurs en mai 2015. Il est maintenant le propriétaire du Café Acadien, à Bonaventure.

Les Îles pour la famille, la nature et les conditions de travail

jeudi, 16 juin 2016.

Les Îles pour la famille, la nature et les conditions de travail

Marilyn Patton est revenue s’installer à Havre-aux-Maisons, aux Îles-de-la-Madeleine, en juin 2015, après un exil dans la région de Québec pour effectuer des études dans le domaine de la santé. Elle est maintenant pharmacienne et elle profite de l’air pur des Îles tous les jours.

De la France à Gaspé : vivre au bord de la mer

jeudi, 09 juin 2016.

De la France à Gaspé : vivre au bord de la mer

Originaire de Bretagne, en France, Katia est arrivée pour la première fois au Québec en 2011 dans le cadre d’un un échange universitaire entre l’Université de Nantes et l’Université du Québec à Rimouski. Désirant vivre près de la mer, elle s’est par la suite installée à Gaspé, après avoir décroché un emploi d’observatrice des pêches.

Une seconde carrière

jeudi, 02 juin 2016.

Une seconde carrière

Jonathan Trudel est un jeune retraité des Forces canadiennes originaire de la Maurice qui est venu s’établir à Saint-Maxime-du-Mont-Louis au printemps 2015 afin d’y démarrer son entreprise.

Travailler pour sa communauté

vendredi, 27 mai 2016.

Travailler pour sa communauté

Andrée-Anne Cloutier et son conjoint Olivier sont établis à Cap-au-Renard depuis le printemps 2015. Originaire de Gaspé, Andrée-Anne souhaitait revenir dans son coin de pays après avoir effectué des études collégiales et universitaires en bioécologie et en environnement.

<<  1 [23 4 5  >>  
b emplois
b stage
b aide finance
b infolettre
b twitter bas
b facebook bas
b youtube bas
b instagram bas
b google bas
b linkind bas
b blogue
b vivez region

Stratégie d'établissement de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine 2017 | Crédits